Pâtes Japonaises

Les SOBA (en japonais 蕎麦) sont avec les udon, les pâtes les plus consommées au Japon. On les prépare avec de la farine de sarrasin mélangée à de l’eau, que l’on étale sur une plaque et qu’on tranche en fines lamelles d’environ 1 à 2 mm de largeur. On les plonge ensuite dans de l’eau bouillante, comme on le fait pour les pâtes européennes.

Recette: Soba et jinenjo

Avec des morceaux de cette longue pomme de terre des montagnes on préparera un bol de soba particulièrement reconstituant en hiver.

1 paquet de 8 onces de nouilles soba
5 à 6 tasses de bouillon
1 tasse de jinenjo râpé
échalottes hachées en garniture

Cuire les nouilles suivant la recette de base. Réchauffer les nouilles dans le bouillon quelques minutes. Disposer une cuillère à soupe de jinenjo râpé sur le dessus des nouilles et du bouillon dans chaque bol individuel. Garnir d’échalottes et consommer brûlant.

Recette: Nouilles somen froides

Ces fines nouilles blanches se présentent souvent empaquetées en cinq sachets individuels. Un sachet fournit trois petits bols de nouilles. Les somen cuisent en moins de temps que les soba ou les udon car elles sont plus fines. Se méfier de ne pas faire trop cuire les nouilles sinon elles ressortent comme de la “bouillasse”. La préparation qui suit remportera la palme en été.

3 sachets ou 225 gr de nouilles somen
3 tasses de bouillon refrigéré
gingembre frais râpé
nori flambé ou échalotes émincées en garniture

Préparer les nouilles et le bouillon selon la recette de base déjà décrite. Réfrigérer le bouillon au besoin avec des cubes de glace. Verser à la louche le bouillon dans des bols individuels et y ajouter un peu de gingembre frais râpé, l’algue nori flambée ou les échalotes émincées en tant que garniture. Servir les nouilles et le bouillon à part, séparément.

Variante : une autre méthode consiste à disposer les cubes de glace dans un grand plat et à étendre les somen cuites par-dessus. Une fois ces nouilles rafraîchies les servir dans les petits bols individuels avec le bouillon et la garniture; ou bien présenter le grand plat sur la table avec les nouilles et la glace et laisser chacun se servir. Cette façon de procéder convient aussi avec les soba et udon. A la place du bouillon on pourra présenter un gobelet de trempage. Dans chacun d’eux on aura mis 1 cuiller à soupe de tamari, 1 cuiller à soupe de mirin et 4 cuillers à soupe de consommé de kombu.

(Source : Cuisine Macrobiotique par Aveline Kushi avec Alex Jack chez Guy Trédaniel Editeur )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code