Les Oméga 3 : vertus des acides gras.

Ce qu’on appelle les oméga 3 sont des acides gras faisant partie des poly-insaturés. Ce sont eux qui diminuent les phénomènes inflammatoires et dégénératifs et qui maintiennent l’élasticité de la peau et des artères. Ils protègent des maladies cardiovasculaires, de l’obésité, de dysfonctionnements musculaires, hormonaux, immunitaires, cérébraux et peut-être de certains cancers….

Notre alimentation est habituellement trop riche en oméga 6 et pas assez en oméga 3 (l’équilibre entre les deux devrait être de 5 pour 1, alors qu’il est le plus souvent de 20 pour 1). De plus, l’excès d’oméga 6 empêche l’utilisation optimale des omégas 3 par l’organisme, car ils se concurrencent. Il s’agit donc de rétablir un équilibre entre ces deux acides gras, en augmentant l’apport d’oméga 3. L’OMS recommande l’apport de 2 grammes d’oméga 3 par jour.

Les sources d’oméga 3 : La toute première source qui nous vient à l’esprit quand nous parlons d’oméga 3 est bien sûr "marine" puisque les produits de la mer en sont les plus riches. Que ce soient les poissons (gras des mers froides) crus ou cuits ou les fruits de mer, sardines grillées, filets d’anchois ou de hareng marinés…Ils contribuent à nos besoins en oméga 3 si nous en mangeons tous les 2 jours. A éviter, bien entendu, les préparations qui baignent dans la mayonnaise ou d’autres sauces "toutes prêtes"…pleines d’oméga 6 ! Il s’agira ici de préparer les produits de la mer le plus "nature" possible.

Et si l’on ne mange pas de chair animale ?

Le règne végétal est tout aussi riche en sources d’oméga 3! La prise journalière de 2 cuillérées à soupe d’huile de colza couvrira nos besoins en oméga 3. D’autres sources : l’huile de lin et les graines de lin. Les graines de lin saupoudrées sur la salade, les crudités et les légumes ou ajoutées dans les yaourts n’ont pas le goût de l’huile de lin, parfois difficile à aborder…Une cuillère à soupe de graines de lin par jour apporte environ 1,5g d’oméga 3. Les noix sont également une bonne source d’oméga 3 (plutôt que l’huile de noix, qui, elle est oméga 6). En fonction de leur grosseur, 5 à 6 noix apportent de 1g à 1,5g. Toutes les plantes vertes contiennent 200mg d’oméga3 pour 100g, et la mâche (salade de blé) en contient 300g. Elle apporte à elle seule 16% des apports nutritionnels conseillés ! En outre, elle favoriserait l’équilibre entre oméga 3 et oméga 6 (tout comme un mélange à parts égales d’huile d’olive et de colza).

En résumé, cuisiner à l’huile de colza, manger des légumes verts, du poisson (2X par semaine), de la salade et tout spécialement de la mâche, grignoter des noix ou des amandes apportera à notre organisme les deux grammes dont il a besoin pour mieux fonctionner. Simple, lorsque nous sommes chez nous, mais en voyage ou à la cantine…Dans ce cas, la supplémentation (animale ou végétale) est très facile à trouver "toute faite", ce soit en pharmacie ou dans les magasins naturels, et le pharmacien ou le responsable du magasin pourront vous aider à trouver la forme adéquate pour vous.

Source : Agenda plus n°182 Novembre 2006 – Article de Ioana Del Sol

Références : "Oméga 3" du Dr Rueff chez Jouvence, "Oméga 3, Oméga 6" du Dr B. Montain chez Guy Trédaniel et www.guérir.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code