Le Vinaigre – aliment-santé méconnu

Il est heureux que ces dernières années aient vu la publication de nombreuses recherches scientifiques prouvant que nos habitudes alimentaires sont en grande partie responsables de notre état de santé. En effet, quoi de plus naturel (et de plus simple) que d’améliorer son état de santé par l’alimentation?

Un remède de la tête aux pieds
le vinaigre fait partie des aliments-santé car il regorge de minéraux, de vitamines, de tamins, de flavines et d’aminoacides. Ces derniers procurent à notre corps et notre cerveau le combustible dont ils ont besoin pour fonctionner normalement en maintenant une bonne vitalité. Les propriétés du vinaigre (essentiellement le vinaigre de cidre) sont donc un allié précieux pur prévenir la dégénérescence cérébrale due au vieillissement. De plus, c’est un excellent tonique général. Il fluidifie le sang, décristallise les articulations (ou de nombreuses mémoires énergétiques sont figées), détoxifie l’organisme, les reins, la vésicule et le foie… Si c’est surtout le vinaigre de cidre qui est utilisé à des fins préventives et thérapeutiques, c’est parce qu’il résulte de la fermentations du jus de pomme. Et qui ne connaît l’adage «une pomme chaque jour éloigne le médecin»? Cette réputation de la pomme vient du fait qu’elle contient énormément de tanins, et que ceux-ci sont d’excellents agents de prévention pour l’organisme.

Nous avons tous déjà constaté que lorsque l’on coupe une pomme et qu’on la laisse à l’air libre quelques heures, elle devient brune. Ce sont justement les tanins qui, au contact de l’air, la protège en la colorant. En langage scientifique cela s’appelle «le bronzage enzymatique»..!

vinaigre de cidreDu vin aigre au vinaigre
La découverte du vinaigre est certainement due au hasard: une jarre ou une amphore de vin ou de breuvage alcoolisé mal refermé ou oublié… un «hasard» néanmoins capital car il permit de découvrir un conservateur et un remède exceptionnel! On pût, grâce à lui, conserver les aliments plus longtemps en évitant les empoisonnements. On put désinfecter et guérir les plaies, et, il semblerait qu’en France il fut même un remède efficace pur se protéger des épidémies de peste. Lois Pasteur lui-même y consacra une partie de ses travaux: le vinaigre est, en effet, reconnu comme étant un puissant antiseptique et antibiotique, tuant des bactéries telles celles responsables de la salmonellose ou du streptocoque!

En pratique
Outre ses nombreuses utilisations en cuisine et comme remède polyvalent, les fervents préconisent de faire des cures de vinaigre de cidre, en s’assurant que celui-ci soit bien de culture biologique et de préférence non pasteurisé (désolé Louis…). La cure « de jouvence » consiste à prendre une cuillère à café de miel liquide si le goût du vinaigre ne passe pas… la cure « de base » elle, propose de prendre deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre dans un grand verre d’eau pendant trois semaines. Pour un effet « anti-radicaux libres » prendre chaque jour un grand verre de jus de légumes et y ajouter une cuillère à café de vinaigre de cidre.
Un conseil: si vous avez des problèmes d’estomac, mieux vaut en parler à votre thérapeute avant d’entamer une cure de vinaigre de cidre.

Référence: agenda plus juillet/août 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code