Le SOJA

Le soya  est, depuis quelques années, l’objet de controverse. Beaucoup d’encre a couléconcernant ses possibles effets bénéfiques. Toutefois, les études des dernièresannées ont suscité des craintes chez certaines personnes et, dans cette foulée,des écrits « antisoya » ont vu le jour. Un collègue kinésiologue,préoccupé par l’effet du soya sur la performance physique, m’a remis, il y aquelques semaines, un article écrit par Ryan Andrews qui fait justement unemise au point sur les effets positifs et négatifs de cet aliment. Ryan Andrewsest diététiste et physiologiste de l’exercice au Colorado. Il est égalementdirecteur de recherche pour le site Precision Nutrition qui offre desservices nutritionnels et d’entraînement. Dans son article, il tentait de répondreà la question : « What’s the big deal with soy? » Son texte faitle tour du soya, de son histoire à sa composition, de sa consommation dans lemonde jusqu’à ses effets sur la santé. J’ai trouvé cet article particulièrementpertinent, surtout qu’il rejoint ce que je pense depuis longtemps. Voici unepremière partie des conclusions de l’auteur. Suivra, dans mon prochain blogue,une deuxième partie dans laquelle il sera question des effets du soya sur lesos, les reins et le coeur. Tout d’abord, il faut savoir qu’à l’origine, le soyaétait cultivé aux États-Unis, pour nourrir les animaux. On ne s’intéressaitpas, à ce moment-là, à ses effets sur l’être humain. Il est devenu un alimentcultivé pour la consommation humaine seulement au début du XXe siècle. Lesoya contient environ 41 % de protéines presque complètes. Le rapportoméga-3 et oméga-6 est d’un pour sept; ce qui est rare pour une légumineusepuisque la plupart d’entre elles ne contiennent pas d’oméga-3. Aussi, le soyacontient des glucides et des fibres qui ont des actions bénéfiques sur la floreintestinale. Le soya est aussi la légumineuse la plus riche en phytoestrogènes.Toutefois, le soya non fermenté contient des inhibiteurs trypsiques (quipeuvent nuire à la digestion) et de l’acide phytique (qui peut nuire àl’absorption des minéraux, comme le fer). Les populations asiatiques consommenten moyenne de 10 g à 20 g de protéines de soya par jour. C’est plusque les Occidentaux, mais c’est quand même en dessous de ce que recommandent lesexperts américains en santé cardiovasculaire pour faire baisser le taux decholestérol. En Asie, le soya est consommé en tofu, en miso et en tempeh, lesdeux derniers étant des types fermentés de soya. La majorité du soya consomméen Amérique du Nord n’est pas fermenté, mais plutôt transformé et raffiné.De 2000 à 2007, aux États-Unis, les producteurs alimentaires ontintroduit plus de 2 700 nouveaux produits alimentaires à base desoya. Mais doit-on s’inquiéter des effets du soya sur le taux de testostéroneet la formation de tissus maigres (musculaires)? Certains auteurs avaient émisl’hypothèse que les phytoestrogènes du soya pouvaient entrer en compétitionavec la testostérone en diminuant sa concentration. Une diminution de latestostérone peut avoir des conséquences sur la formation de tissus maigres(muscles) ainsi que sur la libido. Cette hypothèse était basée sur une étudequi avait démontré que les rats exposés à de grandes quantités dephytoestrogènes du soya (20 mg/kg) – une dose très difficile à atteindrechez l’humain – avaient des taux plus bas de testostérone que ceux exposés à defaibles quantités. Cette hypothèse ne s’est cependant pas confirmée chezl’humain, selon les résultats d’une autre étude. Les protéines de soya seraientaussi efficaces que les protéines de petit-lait pour contribuer à la prise demasse musculaire. Comme quoi, il faut toujours faire attention avant de tirerdes conclusions à partir d’études faites sur des animaux. Alors, faites-vouspartie des gens qui craignent les produits de soya, ou de ceux qui leur fontune grande place dans leur alimentation?

Référence Ryan Andrews. Soy -What’s The Big Deal? Precision Nutrition. www.precisionnutrition.com[Consulté le 21 avril 2008]. 

SOURCE blog d’Hélène Baribeau : passeportsante.net 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code