Huile de lin

Composition en Acides gras: L’huile vierge de Lin biologique est la source la plus riche en oméga-3 – l’acide linolénique (58%). Elle contient en quantité équilibrée , l’acide linolénique ou oméga-6 (14%) et acide oléique – oméga-9 (18%) . Elle fait partie des huiles rares à contenir plus d’oméga-3 que oméga-6 (rapport w-6/w-3 le plus bas de toutes les huiles "0,24" ce qui justifie son utilisation en cas de régime riche en oméga-6)

Bénéfices santé: C’est la reine de l’oméga-3, et par excellence une huile diététique car elle contient l’oméga-6 et l’oméga-3 dans un rapport convenable au rétablissement de l’équilibre. Bénéfique pour la santé, réduit le taux du mauvais cholestérol (LDL), des triglycérides et contribue à la prévention des facteurs de risques des maladies cardiovasculaires et désordre immunitaire (dermatite, asthme…) Ne pas chauffer, à conserver au réfrigérateur après ouverture.

Mais encore…
Les acides gras essentiels font partie intégrante de toutes les cellules de l’organisme et sont indispensables à la croissance et à la division cellulaires. Ils sont les constituants de base des membranes cellulaires dont ils assurent la souplesse et la fluidité, permettant ainsi aux nutriments importants de pénétrer dans les cellules et aux déchets cellulaires d’être éliminés. Le cerveau et le système nerveux sont constitués à plus de 50 % par des acides gras essentiels.
Un apport suffisant et équilibré en acides gras essentiels est vital pour le maintien et la protection de la santé. L’industrialisation de l’alimentation, le recours aux huiles raffinées et aux graisses saturées font qu’une partie importante de la population est privée de cet apport équilibré.
L’huile de lin est la source végétale alimentaire la plus riche en acide alpha-linolénique, le chef de file des acides gras de la série oméga-3. Les autres membres de cette famille, et notamment l’acide eïcopentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA), sont ensuite synthétisés dans l’organisme par une suite de réactions de désaturation et d’élongation à partir de l’acide alpha-linolénique. L’huile de lin est plus riche en oméga-3 que les huiles de poisson.
Attention! L’huile de lin est très fragile et rancit facilement, elle doit être conservée au réfrigérateur et consommée rapidement. Par ailleurs, elle devient même toxique si elle est trop abimée, il ne faut pas l’utiliser si une odeur désagréable s’en dégage.

Les bienfaits de l’huile de lin et des acides gras essentiels
Les occidentaux s’inquiètent aujourd’hui, et avec juste raison, de la maîtrise du poids et de l’obésité, qui est souvent liée à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de diabète de l’adulte. On a beaucoup entendu parler des régimes pauvres en matières grasses; pourtant, au quotidien, on est confronté à des décisions difficiles. Faut-il éliminer toutes les matières grasses? Peut-on continuer d’utiliser du beurre et de la margarine hydrogénée, ou devrait-on suivre la tendance plus saine qui préconise l’huile d’olive ou de lin? Qu’est-ce qui est meilleur pour la santé?
Les gras ont mauvaise réputation. En fait, non seulement nous aimons le goût du gras, mais l’organisme humain exige certains types de gras alimentaires. Les AGE (acides gras essentiels) sont le principal élément structurel de toute membrane cellulaire et sont nécessaires pour assurer la croissance et la division des cellules. Les AGE rétablissent l’énergie, nous aident à digérer nos aliments, transportent les nutriments dans les cellules et contribuent à maintenir un équilibre hormonal sain. Notre tâche consiste à discerner la différence entre les «bons» et les «mauvais» gras.

Les faits sur les gras!
Selon la clinique Mayo, les gras saturés dérivés de produits animaux tels que la viande rouge, la volaille, le beurre et le lait entier, ainsi que les huiles tropicales, peuvent être considérés comme des «mauvais» gras. Ces gras saturés peuvent élever les taux de cholestérol et entraîner un risque de maladie coronarienne. Si vous avez déjà remarqué la nappe de graisse cireuse qui reste après la cuisson de viande rouge, vous n’aurez aucune peine à imaginer les dégâts que peuvent causer les gras solides (ou saturés) dans le corps humain.
Tout comme les gras saturés, les gras trans peuvent eux aussi élever les taux de cholestérol et accroître le risque de cardiopathie. Les gras trans proviennent d’huiles végétales hydrogénées, c’est-à-dire obtenues par le biais d’un procédé nommé hydrogénation. Ces gras se retrouvent couramment dans les aliments transformés tels que les gâteaux, biscuits et craquelins, ainsi que dans les aliments frits tels que les beignes et les frites si populaires. Oh, qu’ils sont difficiles à éviter!
D’autres huiles végétales telles que les huiles de lin, de carthame, de maïs, de tournesol, de soja et de coton sont considérées comme des gras polyinsaturés. Ces types de gras demeurent normalement liquides à la température ambiante et peuvent être bénéfiques du fait qu’ils contribuent à abaisser les taux de cholestérol. Dans ce groupe, un type de gras polyinsaturé, nommé «acide gras oméga 3», pourrait être tout particulièrement bénéfique pour la santé. Les graines de lin sont une bonne source d’oméga 3. «Les gras oméga 3 semblent réduire le risque de crise cardiaque, protéger contre les pulsations cardiaques irrégulières et abaisser la tension artérielle. Ils pourraient même protéger contre certains cancers» déclare la clinique Mayo.!
On sait depuis un certain temps que les poissons d’eaux froides tels que le saumon, le maquereau et le hareng sont une riche source d’acides gras oméga 3. Toutefois, la consommation excessive de poisson pose aujourd’hui un problème pour de nombreuses personnes, et notamment celles qui vivent à proximité d’eau polluée dont le poisson peut être rendu toxique par le mercure. Au cours des dernières années, l’intérêt et la recherche accrus dont ont fait l’objet les graines de lin ont démontré que l’huile essentielle que contiennent ces graines est riche en acides gras oméga 3.
La dernière forme de gras est connue sous le nom de gras monoinsaturés. On les trouve dans les huiles d’olive et de colza ainsi que dans les avocats et dans la plupart des noix. Les gras monoinsaturés, comme les gras polyinsaturés, passent pour favoriser la santé cardiaque en abaissant les taux de cholestérol et en réduisant les dépôts de graisse qui peuvent se former dans les artères. C’est peut-être la raison pour laquelle de nombreux restaurants populaires enduisent à présent le pain d’huile d’olive au lieu de margarine hydrogénée.

Pourquoi les acides gras oméga 3 sont-ils si importants?
« Les acides gras essentiels (AGE) sont incorporés aux membranes des cellules de notre organisme afin de maintenir leur fluidité. Ils font ainsi fonction de "gardiens", permettant aux nutriments importants de pénétrer dans les cellules et éliminant d’autre part les toxines. Fait encore plus important, les AGE sont transformés en substances semblables à des hormones appelées icosanoïdes qui remplissent diverses fonctions physiologiques, parmi lesquelles la croissance et la division cellulaires, l’agrégation plaquettaire (coagulation du sang), les réactions inflammatoires, l’hémorragie, la vasoconstriction ou la vasodilatation des vaisseaux sanguins, la tension artérielle et la fonction immunitaire. L’activité des icosanoïdes influe sur les pathologies cliniques liées à la santé cardiovasculaire, aux troubles inflammatoires, à l’immunité et a certains cancers. »(2)
Bien que les études se poursuivent encore, la recherche a indiqué que les acides gras oméga 3 : (3)
• réduisent le risque de mort subite et d’arythmie
• réduisent la thrombose (caillot sanguin)
• réduisent les taux de triglycérides
• diminuent la croissance de plaque athéroscléreuse
• améliorent la santé artérielle
• abaissent la tension artérielle
Il a été démontré que l’augmentation d’acides gras oméga 3 grâce à la prise d’un supplément de graines de lin produit des effets anti-inflammatoires (4), peut protéger le système immunitaire et réduire l’incidence de maladies inflammatoires et auto-immunes (5) et peut équilibrer la glycémie. L’huile de lin, qui contient de l’acide alpha linolénique (ALA), a aussi fait l’objet d’études visant à déterminer si son emploi inhibe la croissance de tumeurs cancéreuses du sein, du côlon et du pancréas.(6)

L’huile de lin: la «nouvelle» merveille des temps modernes
Souvent surnommées la nouvelle merveille des temps modernes, les graines de lin procurent d’énormes bienfaits pour la santé. L’huile de lin contient peu de gras saturés (9 %), une quantité modérée de gras mono insaturés (18 %) et a une teneur élevée de «bons» gras polyinsaturés (73 %).
Une dose de 10 g d’huile de lin fournit en moyenne 5 g d’acide alpha-linolénique (ALA).(7) La transformation des aliments modernes a éliminé une grande partie de leur contenu d’ALA et d’oméga 3 -à tel point que les experts recommandent de prendre des suppléments, du fait que les Nord-Américains sont gravement carencés en oméga 3. Par contre, nous avons un apport abondant d’acides gras oméga 6 et oméga 9 d’origine malsaine (huiles végétales hydrogénées). Ceci crée un déséquilibre de gras essentiels et peut altérer la santé des fonctions cellulaires. La formule AIMega, qui renferme des oméga 6 et 9 d’origine saine, peut contribuer à fournir un meilleur équilibre d’AGE.
Ref: http://www.aliv-e.com

Les bénéfices pour la vie émotionnelle
Les acides oméga 3, la nouvelle diététique du cœur
Les acides oméga 3 sont particulièrement bénéfiques en cas de maladie coronaire. Mais leurs vertus ne s’arrêtent pas là. Ils semblent aussi avoir une surprenante efficacité sur notre vie émotionnelle.

Récemment, en publiant son livre « Guérir », le psychiatre David Servan-Schreiber a également fait état de la «révolution des acides oméga 3». A travers le récit d’exemples concrets issus de sa pratique médicale et de l’étude d’articles scientifiques, il montre que les acides oméga 3 sont aussi des nourritures essentielles pour notre cerveau, et en particulier pour notre vie émotionnelle. Des carences en oméga 3 expliqueraient des maladies comme la dépression ou l’anxiété. A contrario, ce spécialiste explique qu’« un régime riche en acide oméga (…) augmente sur le long terme la production des neurotransmetteurs de l’énergie et de la bonne humeur dans le cerveau émotionnel ». Deux autres excellents remèdes pour la santé de notre cœur ! Pour preuve, l’auteur cite également un essai français montrant que les patients qui suivent un régime alimentaire riche en oméga 3, dit «méditerranéen», ont jusqu’à 76% de risque en moins de mourir au cours des deux premières années suivant un infarctus.

Trouver un point de vente

Plus d’information sur ce produit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code