Histoire du Riz Complet

Le riz complet est du riz décortiqué et débarrassé du « paddy » (gaine non-comestible). Il en conserve ainsi le « péricarpe » (enveloppe cellulosique) qui contient le son, gardant aussi une succession de couches contenant des vitamines et des sels minéraux, c’est le riz complet ou « riz cargo ».
Par le polissage industriel du riz complet en usine on en élimine le son – qui contient une grande partie des vitamines et minéraux – pour obtenir le riz blanc, aliment raffiné consommé aussi par la plupart des peuples habitant les pays les plus démunis de notre planète! Par exemple, certaines maladies graves et même mortelles, dites tropicales, sont apparues lorsque ces peuples ont commencé à utiliser ces aliments qui ne contiennent plus la précieuse vitamine B. Le riz complet ne produit aucune purine au cours de la digestion et constitue l’aliment de détoxication idéal, mais, contrairement à ceci, la digestion des protéines contenues dans les aliments industrialisés produit des purines (comme l’acide urique), qui sont des déchets pouvant intoxiquer notre organisme.

Pour garder au riz complet toutes ses qualités nutritives essentielles il est important que préciser qu’il faut qu’il soit cultivé de façon naturelle et biologique ! N’oublions pas que c’est essentiellement dans le son du riz que l’on retrouve les résidus toxiques des pesticides employés dans l’agriculture dite classique.

Le riz complet est une céréale assez tendre et peut ainsi être consommé sous sa forme originale (grain), ce qui le protège de l’oxydation découlant d’une mouture industrielle et lui permet de conserver un taux plus élevé au niveau de l’apport énergétique..

Le rapport protéines/ glucides/lipides du riz complet reste le plus équilibré parmi toute la gamme des céréales existantes, et même si son taux de protéines n’est pas le plus élevé comparativement, il possède tout de même le meilleur coefficient d’assimilation et de digestibilité par un bon équilibre entre les différents acides aminés essentiels. Comme toutes les céréales complètes, c’est grâce à ses minéraux et à ses vitamines (du groupe B en particulier) que l’assimilation de ses sucres se fait naturellement et ce, sans toucher aux réserves minérales de l’organisme (ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne les sucres et les céréales raffinés).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code